About

BIOGRAPHIE
 
Yenny Paola Ardila également connue sous le nom de Yepar, est née le 17 avril 1981 à Bogotá en Colombie où elle a passé une grande partie de son enfance. Durant cette période elle participe à un concours national d’art organisé par l'artiste Alejandro Obregón puis obtient la deuxième place et une bourse pour suivre des études artistiques. Pendant son adolescence elle est contrainte de s’installer dans ville de Tulúa où elle vit jusqu’à l’âge adulte et travaille en réalisant des dessins et affiches pour financer ses études. En 2001 elle s’éxile en Martinique (France) et intègre le campus Caraïbéen des arts où elle obtient avec succès en 2007 le DNSAP (Diplôme National Supérieur des Beaux-Arts). Après l’obtention de son diplôme pour compléter sa formation elle travaille dans le milieu du graphisme numérique pendant quelques années. 
 
La particularité de vivre dans une île éloignée où les centres d'art se font rares, fait que Yepar trouve dans le monde virtuel une chance de dévoiler son travail au monde, elle commence alors à effectuer des expositions internationales dans des plates-formes virtuelles.En 2015 Yepar part à Paris oú actuellement elle vie et travaille.
 
DEMARCHE
 
Le travail de Yepar est connue pour combiner des images avec des formes géométriques, des éléments se référant à la nature, de forme ethnique ou avec des symboles qui font penser a une certaine spiritualité. Elle utilise différents médiums comme la peinture, la sculpture, la vidéo et la photographie, parfois mélangés avec les nouveaux médias comme elle le montre dans ses installations d'art virtuelles, des hologrammes vidéos, microphotographies ou light paintings.
 
La rencontre des cultures, les problématiques de la société moderne, les questionnements sur l’exil et le statut de la femme actuelle sont des thèmes récurrents dans son travail.
 
 
Au-delà des nouveaux médias mis en action dans mon travail, je me  définis comme une artiste multidisciplinaire et donc pas limitée à un seul médium. Entre matériel et immatériel, virtuel et réel, tous les médiums à ma disposition peuvent devenir intéressants à mes yeux, vous trouverez dans mon travail tant de la peinture, dessin, photographie, sculpture, vidéo… que des installations numeriques dans des mondes virtuels.
 
 
Ce qui caractérise mes œuvres, c’est le langage poétique et la pluralité des symboles mais aussi des formes géométriques facilement identifiables. J’utilise les symboles comme des objets de la même manière que j’utilise les objets comme des symboles. Je les mélange, les collectionne et les transforme pour communiquer, comme pourrait le faire un poète avec des mots. J’ai une préférence pour des couleurs plates, quelques fois monochromes ou en bichromie et les forts contrastes entre l’ombre et la lumière.
 
 
Si on me demande ce que je souhaite transmettre à travers mon travail, je répondrais simplement qu’il reflète mon parcours et recherches personnelles concernant mon identité et mes racines. L’exploration, la découverte de territoires, de cultures et l’inconnu sont tous aussi important pour faire évoluer mon travail.
 
 
Le mélange des cultures, les problématiques actuelles des sociétés, les questionnements sur l’exil et le statut de la femme actuelle sont des thèmes récurrents sur lesquels je m’interroge et les traite sous une forme spirituelle et poétique accessible à tous.